Mickaël Augeron (ouvrage collectif, sous la direction de), Figures huguenotes dans les Amériques. De l’histoire à la mémoire, Presses Univ. de Rennes, 2020 (20 €). John de Bry : Histoire et souvenir de Jean Ribault (Dieppe 1520- Floride 12 octobre 1565) ; Bertrand Van Ruymbeke : Un siècle après. Huguenot Diaspora Memory in the Revolutionary Era ; Leslie Choquette : Vie et mémoire de Pierre Dugua, sieur de Mons, pionnier transatlantique ; Gérard Lafleur : Héritage protestant aux Antilles françaises ; Owen Stanwood : Ezechiel Carré, New England’s Forgotten Minister ; Anne Wegener Sleeswijk : Sur les traces de Jean Nepveu : un huguenot au Surinam aux XVIIIe siècle ; Robert Larin : Le huguenot de la Nouvelle France. Entre l’histoire méconnue et la mémoire réinventée ; Pierre Emmer : Suriname’s Cruellest Slave Owner ? Maria Susanna du Plessis : Myth ans Reality ; Gilles Havard : La légende huguenote de David Crokett ; Florence Gasparni : Préserver la mémoire de Louis Dubois, l’un des pères fondateurs de New Platz ; Florence Gasparini : La maison Guillebeau : une maison « huguenote » en Caroline du Sud ; Bouda Etemad : Le palais Dupeyrou. Un monumental legs à Neuchâtel de « Monsieur de Surinam ».

Patrick Cabanel et André Encrevé (sous la direction de), la parution du Dictionnaire biographique des protestants, tome 2 (E à G) est annoncée pour début septembre, comportant plus de 1 000 pages de notices !

Nelly DURET, préface de Marcel Manoël, Des Cévennes au Léman. Une vie au service des autres (Ed. Ampelos, 122 p., 10 €.) Itinéraire d’une jeune orpheline cévenole, Yvette Reboul, engagée dans l’Armée du Salut puis infirmière à Genève.

Yann Teissier du Cros, Le tonnelier de Merindol. Sur les pas d’un huguenot, Ed. La Cause, 2019, 222 p.

Jean Volff, L’Eglise protestante mixte d’Algérie, 1830-1908, Éd. Olivétan, 2020, 352 p., 29 €. De 1830 (débuts de la colonisation) à 1908, année (séparation des Eglises et de l’Etat), réformés majoritairement francophones et luthériens plutôt germanophones s‘étaient déjà unis en Algérie au XIXe s. Ce livre permet de mieux comprendre les débuts de la colonisation de l’Algérie et le rôle que les communautés chrétiennes ont pu jouer dans ces territoires, au contact permanent avec la majorité musulmane de la population.

Nicole VRAY, Marguerite de Navarre, Ed. Ampelos, 2019, 148 p. 12 €. Sœur de François Ier, Marguerite d’Angoulème, reine de Navarre par son mariage, mère de Jeanne d’Albret et grand-mère d’Henri IV, fut une des femmes les plus remarquables de son époque, protectrice des humanistes réformateurs, auteur du Miroir de l’âme pécheresse et de L’Heptaméron.

La crise sanitaire a encore affaibli le secteur particulièrement fragile des librairies. Soutenez par vos commandes la Librairie Calvin qui a renforcé ses services de commande par internet, diffusant les dernières conférences (Alès 04.66.86.16.61 – Paris 01.42.45.07.44 – Cholet 02.41.58.01.17 – www.librairiejeancalvin.fr)

Laisser un commentaire