Timbre de theodore FontaneLa Journée huguenote allemande – Hugenottentag – s’est déroulée du 13 au 15 septembre 2019 dans une atmosphère très amicale à la paroisse de l’église réformée de Potsdam. Le programme s’articulait autour de la découverte de la ville, des conférences sur l’histoire mouvementée de la paroisse, et du célèbre romancier allemand de souche huguenote Théodore Fontane dont on fêtait le 200e anniversaire, la famille Dohna, et une excursion en bateau sur le « Wannsee », ainsi que l’assemblée générale de la Deutsche Hugenotten-Gesellschaft et le culte dominical.

Le prochain Hugenottentag aura lieu du 2 au 4 juillet 2021 à Hofgeismar (en Hesse du Nord) où dès la fin du XVIIe siècle, le Landgrave Charles permit aux réfugiés français de se fixer dans la ville où une paroisse réformée s’établit le 22 février 1686. Le premier pasteur fut le pasteur vaudois David Clément qui avait quitté sa patrie piémontaise en 1685 et était arrivé en Hesse – via la Suisse – avec trois groupes de réfugiés venant d’Alsace, du Val Cluson et du Queyras.

Le 4 juillet 2020, les membres de la Deutsche Hugenotten-Gesellschaft (Mitgliedertag) se réuniront à Celle, avec une présentation de l’église huguenote (récemment rénovée), un tour guidé d’un quartier baroque de la ville sur les traces des huguenots, un repas convivial, la visite d’une exposition dans le château de Celle et une conférence sur Georg Wilhelm Lafontaine qui était né à Celle et travailla à Londres comme peintre de cour.

La Huguenot Society of Great Britain and Ireland a organisé le 17 octobre 2019 une brillante soirée en mémoire d’un de ses anciens présidents, Randolph Vigne (1928-2016) sud-africain exilé à Londres, auteur de plusieurs ouvrages sur la diaspora huguenote. Dans une conférence, le Rev. Lord Chartres, évêque de Londres de 1995 à 2017, Governor du French Hospital, évoqua, la personnalité d’Henry Compton, évêque de Londres de 1675 à 1713, et les Huguenots. Alors que les réfugiés huguenots n’étaient pas toujours bien acceptés, l’évêque Compton fut un des sept signataires invitant Guillaume d’Orange à envahir le royaume, et contribua à l’établissement des huguenots à Londres sous le nouveau régime. Cette soirée se déroula dans les salons du Clothworkers’ Hall, reconstruit en 1958 dans un style anglais classique (se référant à Christopher Wren), siège de la corporation du textile à Londres, domaine dans lequel les huguenots furent particulièrement actifs. Sir Jonathan Portal, actuel dirigeant de la Clothworkers’ Company est lui-même de souche huguenote.

A Dublin, en novembre 2019,  trois jours de conférences et tables rondes furent consacrées à Elie Bouhereau (La Rochelle 1643 – Dublin 1719), qui, après des études à l’académie de Saumur, exerça comme médecin à La Rochelle jusqu’à ce que cette profession soit interdite aux protestants. Soucieux de préserver sa bibliothèque, il combina une vente fictive à l’ambassadeur d’Angleterre pour la faire sortir de France, et s’exila avec sa famille. Précepteur, puis secrétaire de l’ambassadeur Henri de Massue, marquis de Ruvigny, lors de missions en Suisse, Italie et Savoie, il se fixa à Dublin lorsque Ruvigny fut nommé Lord justicier d’Irlande. Il devint en 1701 le premier bibliothécaire photographie des rayonnage de livres.;;de la bibliothèque Marsh, première bibliothèque publique fondée en Irlande, par l’archevêque anglican Narcissus Marsh, sur un terrain de la cathédrale St-Patrick. Edifiée par l’architecte Sir William Robinson, elle a gardé ses aménagements d’origine et conserve le Journal de Boubéreau, une importante correspondance et sa bibliothèque (2000 volumes).
L’Armée du Salut a fêté à Londres les 150 ans de sa création par le pasteur méthodiste Wlliam Booth, réunissant en rouge et banc les représentants de 126 pays où elle est actuellement implantée.

L’Association suisse pour l’histoire du Refuge huguenot a nommé, lors de sa dernière assemblée générale, un nouveau président, M. Grégoire Ogey, archiviste à Neuchâtel, qui prend la suite de Mme Béatrice Nicollier. Elle poursuit sa politique de publication d’ouvrages historiques (éditions ALPHIL-Presses universitaires suisses) et programme la numérisation de ses anciens bulletins.

Le musée international de la Réforme (MIR) a fait l’acquisition d’un recueil de 14 textes, dont certains inconnus, remontant aux origines de la Réforme (1520-1523), de Luther, Zwingli, Melanchton, Andreas Karlstadt et Paulus Phrygio, imprimés sur des feuilles volantes et reliés plus tardivement. Une nouvelle salle dédiée au cinéma projette un montage « Silence on prêche !» d’extraits de films mettant en scène des figures de pasteurs : Chaplin (The Pilgrim, 1923), Dreyer (Ordet, 1954), Charles Laughton (La Nuit du chasseur avec Robert Mitchum), Orson Wells dans Moby Dick, Resnais (L’Amour à mort, avec Fanny Ardant en femme pasteur 1984), Haneke (Le Ruban blanc, 2009), Stefan Haupt (Le Réformateur, 2019).

Chemin de mémoire, l’itinéraire culturel international du Conseil de l’Europe, Sur les pas des Huguenots et des Vaudois du Piémont, d’une longueur totale de près de 1’800 kilomètres, depuis la France (point de départ : le Musée du Désert à Mialet) et l’Italie, jusque dans le Nord de l’Allemagne, progresse depuis 2009. A la Fondation VIA -Sur les pas des Huguenots et des Vaudois du Piémont, un nouveau président Pierre-André Glauser, a pris la succession de sa fondatrice Simone Saxer, pour l’aménagement de l’itinéraire dans sa traversée de la Suisse, de Genève à Schaffhouse (Site internet : www.via-huguenots.ch).

Deux années de suite, le prix Nobel de la Paix a été attribué à des protestants. En 2018, était distingué le Dr. Denis Mukwege, gynécologue devenu un symbole de la lutte contre les violences faites aux femmes victimes de viols et mutilations. Cette année, une autre personnalité africaine, évangélique pentecôtiste, M. Abiy Ahmed, Premier ministre éthiopien, a été nommée pour avoir œuvré à la réconciliation entre l’Éthiopie et l’Érythrée, annoncée le 9 juillet 2018, après vingt ans de conflit. La FPF a reçu le Dr. Mukwege en novembre 2019 et appuie une demande d’action en justice afin de mettre fin aux violations du droit international humanitaire en République Démocratique du Congo.

75 ans après la libération du camp d’Auschwitz, 60 chefs d’Etat assisteront à la cérémonie commémorative alors que le monde s’inquiète de la recrudescence d’actes antisémites. A l’occasion de ce triste anniversaire, l’Eglise protestante réformée d’Alsace et de Lorraine a réalisé une exposition de 20 panneaux sur Adélaïde Hautval (1906-1988), première femme alsacienne Juste parmi les Nations, médecin prisonnière dans les camps de Pithiviers en 1942, Beaume-la-Rolande, puis Auschwitz qui s’efforça de soigner et sauver les détenues, truquant les rapports, faisant preuve d’un courage exceptionnel, et refusa catégoriquement, au risque de sa vie, d’assister les médecins nazis dans leurs expérimentations sur les femmes.

Le prochain Colloque des musées protestants d’Europe se déroulera cette année en Hongrie, à Sopron, du 30 avril au 3 mai 2020. La ville de Sopron a joué un rôle important dans l’histoire du protestantisme hongrois. A partir du XVIe siècle, la ville est devenue un centre luthérien avec école, lycée et même une faculté de théologie. Au XVIIe siècle la dynastie Habsbourg pro-catholique a pris des mesures de contre-réforme radicales. Après une période de représailles et de conflits armés, en 1681, la diète de Sopron a autorisé la liberté de culte à certains endroits, dont Sopron. Au programme du colloque, des conférences (par ex., « L’histoire des luthériens en Hongrie » ou « L’influence huguenote sur l’architecture protestante hongroise ») et des visites (le musée luthérien de Sopron, la vielle ville, ses édifices protestants ; à Nemeskér, un temple luthérien du XVIIIe siècle en bois ; à Pápa, visite du collège réformée et du musée réformée et du château d’Esterházy). Pour les personnes intéressées, s’adresser aux AmHI.

Laisser un commentaire