Erlanger Neustadt

Erlanger Neustadt

À l’occasion du 325e anniversaire de la Nouvelle Erlangen (Erlanger Neustadt) fondée en 1686 par le margrave Christian Ernst pour accueillir des réfugies huguenots, l’assemblée générale de la Deutsche Hugenotten-Gesellschaft (Société huguenote allemande) aura lieu dans _l’église réformée (Hugenottenkirche) de cette ville le samedi 24 septembre 2011. Sont prévus un tour guidé de la ville, une conférence et, si l’on veut rester, un culte matinal le dimanche 25 septembre. Des hôtes seront les bienvenus ; pour vous inscrire contactez la Deutsche Hugenotten-Gesellschaft e. V., Hafenplatz 9a, D-94385 Bad Karlshafen.

Nouveaux livres publiés par la Deutschen Hugenotten-Gesellschaft : Jochen DESEL, Hugenotten und Waldenser und ihre Familien im Landkreis Kassel (2009), Robert VIOLET, Daniel Chodowiecki (1726-1801). Eine verschollen geglaubte Autobiographie (2010).

Le 5e Conférence Internationale Huguenote s’est déroulée à l’Université d’Ulster, à Londonderry (Irlande du Nord) du 2 au 5 septembre 2010. Trois journées de conférences passionnantes sur des aspects extrêmement divers de l’histoire des huguenots en France et ailleurs, de dîners conviviaux et d’un concert ont été suivies, le dimanche, par une excursion sur le site de la fameuse bataille de Boyne (lors de laquelle des régiments huguenots avaient lutté aux cotés de Guillaume III, roi d’Angleterre) et à la capitale irlandaise, Dublin, où avait lieu, dans la cathédral St Patrick, un culte commémoratif en l’honneur des huguenots.

L’assemblée générale de l’Association Suisse pour l’Histoire du Refuge Huguenot s’est tenue le 13 novembre dernier à Lausanne autour du thème d’Antoine Court, également mis à l’honneur lors de la dernière Assemblée du Désert de septembre, à Mialet. Mme Amélie Lecoq a parlé du Refuge suisse et théologie du Désert: l’exemple du séminaire de Lausanne (1726-1812).

La Fondation VIA (Elfenstrasse 19, Postfach 1009, 3000 Berne 6 – info@stiftung-via.ch) a pour objectif la mise en valeur, sur le territoire suisse, d’un chemin « Sur les pas des Huguenots » parcouru par environ 170.000 huguenots et vaudois du Piémont aux XVIe et XVIIe siècles, et de réaliser la jonction avec les itinéraires français et allemands, sur 1600 km au départ du Poët-Laval (Drôme) ou de Torre Pellice (Piémont italien) jusqu’à Bad Karlshafen (Hesse, Allemagne), via Genève et Schaffhouse en Suisse. Les villes-étapes se feront l’écho de l’histoire du Refuge, et le trajet pourra être fait à pied, à cheval ou en voiture. Cet itinéraire culturel a été « inauguré » par deux marcheuses et leurs ânes sur la section française reliant Le Poët-Laval à Genève (400 km) où elles sont arrivées le 31 octobre, escortées et saluées par un public enthousiaste au pied du Mur des Réformateurs, puis à la cathédrale.

Nouvelles du Canada : En 2003, la Société d’histoire du protestantisme franco-québécois a pris le relai de la Huguenot Society of Canada. Elle dispose d’un site internet (www.shpfq.org) et est présidée par Richard Lougheed. Son secrétaire, Jean-Louis Lalonde, a consacré, il y a quelques années, un livre « Un loup dans la bergerie » à cette histoire des protestants du Québec. Pour le Canada, nous sommes aussi en relation avec « La Vie Chrétienne », journal de l’Eglise presbytérienne au Canada (fondé par le pasteur André Poulain en 1951) qui anime l’église St-Luc de Montréal. Joël Coppieters vient de le prendre en main après quelques années assurées par un « étudiant-pasteur », Richard Bonetto. Nous pratiquons un échange de revues comme avec les autres sociétés huguenotes.

John Pintard

John Pintard (1759-1844)

Dans le dernier numéro du « Huguenot Heritage », Lois Stewart a consacré un long article à John Pintard (1759-1844), Patriote et philanthrope. Descendant d’une lignée de huguenots remontant à son arrière-grand-père arrivé dans le New-Jersey en 1695, John Pintard fut une des personnalités les plus en vue de New York. Membre de l’église française du Saint-Esprit pendant 34 ans, il traduisit le Book of Common Prayer en français, fonda les Sociétés d’Histoire de New-York et du Massachusetts, des Sons of Tammany – société offrant un contrepoids démocratique à l’aristocratique Société des Cincinnati – des sociétés savantes et scientifiques, fut trésorier de l’Académie américaine des Beaux-Arts, fondateur de la Bibliothèque du Commerce, conservateur de la Société littéraire et philosophique de New York (à l’origine de l’Académie des Sciences et du Musée d’Histoire Naturelle), membre du conseil de la Bibliothèque, de la Chambre de Commerce, de la Société de l’Ecole libre, de la Société contre le Paupérisme, de la Société théologique, de la Société Biblique, de la Maison du Refuge, d’un hospice pour anciens marins. A côté de ces sociétés philanthropiques, il fut un des fondateurs de la 1ère assurance contre l’incendie, de la 1ère caisse d’épargne mutuelle, et de la Compagnie des bateaux à vapeur et mena une carrière politique, élu de l’Assemblée de l’Etat de New-York où il institua la grille des rues et avenues de la ville et créa les registres d’état civil. Le Huguenot Heritage dédié à l’histoire culturelle huguenote et ses représentants célèbres se devait donc de rappeler la mémoire de cette personnalité un peu oubliée, reconnue comme « le père des sociétés d’histoire américaines » et dont le champ d’action fut multiple.

Une nouvelle version de la Bible en chinois vient de sortir, œuvre « d’unité et d’harmonisation de la diversité linguistique des chinois ». La 1ère version datait de 1919 et 4 millions d’exemplaires sont vendus annuellement ! Il est difficile d’évaluer le protestantisme en Chine, mais il semble en plein développement dans les milieux expatriés en région parisienne.

Laisser un commentaire