Le Colloque des musées protestants d’Europe 2018 s’est réuni à Emden, en Frise orientale, au nord de l’Allemagne. Des interventions et visites de cette région côtière en partie gagnées sur la mer ont rappelé l’importance du port d’Emden, refuge des réformés français et hollandais, ainsi que des protestants anglais fuyant les Stuarts : aux XVIIe et XVIIIesiècles, sa flotte fut plus importante que celle des Anglais ! La Bibliothèque Jean a Lasco a été construite dans les années 1980 autour des ruines de la grande église réformée subsistant après les bombardements alliés de 1944. Le fonds ancien de la bibliothèque remonte à Jean a Lasco, théologien polonais qui y avait trouvé refuge à Emden et avait racheté la bibliothèque d’Erasme à la mort de l’humaniste. L’émission des AmHI du 4 novembre lui sera consacrée.

Le Deutsche Hugenottenmuseum (Musée huguenot allemand) de Bad Karlshafen dont, depuis le 1er janvier 2018, le Dr. Andreas Flick est le directeur intérimaire, présente, du 13 mai au 4 novembre 2018, l’exposition « Die andere Reformation. Johannes Calvin und die Reformierten in Mitteldeutschland » (L’autre Réforme. Jean Calvin et les réformées en Allemagne centrale) consacrée à l’influence, dans certains territoires, des paroisses réformées largement composées de réfugiés français, sur la vie des paroisses, le culte, l’organisation des écoles, la diaconie, les activités économiques et l’architecture des églises. Lors de la cérémonie d’ouverture, l’ancien directeur du musée, Jochen Desel, et l’ancienne directrice adjointe, Mary Gundlach, ont été chaleureusement remerciés pour leur infatigable activité pour le musée.

La Huguenot Society of Great Britain and Ireland célèbre le tricentenaire de la fondation de l’hôpital français en 1718 à Finsbury destiné à venir en aide aux huguenots malades ou déshérités. Il fut ensuite transféré à Hackney et se perpétue, depuis 1960, sous la forme d’une maison de retraite pour descendants de huguenots, « La Providence », à Rochester (Kent). Une cérémonie commémorative s’est tenue à l’église protestante de Londres ; suivront le 15 septembre une Journée des Huguenots au French Hospital et au Huguenot Museum de Rochester ; le 19 octobre un dîner au Garrick Club de Londres, le samedi 1er décembre 2018 une célébration de Noël à Canterbury.

Vivienne Larminie a édité, Huguenot Networks,1560–1780, The Interactions and Impact of a Protestant Minority in Europe, History of Parliament Trust, 2018, 234 p, ill. rassemblant les textes de la conference internationale qui s’est tenue à Londres en septembre 2015, et contribue à une meilleure connaissance des réseaux commerciaux, éducatifs, militaires, politiques, économiques, diplomatiques et familiaux qui se tissèrent en Angleterre et à travers l’Europe, accompagnant les déplacements, l’installation et la survie des réfugiés huguenots.

Statue de ZwingliL’année 2018 sera marquée en Suisse par le début des commémorations entourant l’arrivée de Zwingli à Zurich en 1519 par des visites guidées de la ville, sur les traces de la Réforme. Ulrich Zwingli (1484-1531) prôna un mode de vie strict, directement inspiré de la Bible, abolissant des églises les images saintes, les chants, la pratique du jeûne, la vénération des reliques, le célibat, l’eucharistie, le commerce des indulgences et le mercenariat. Il imposa une nouvelle éthique de travail et introduisit un système de services sociaux qui prenait aussi en charge les marginaux et les plus pauvres. Les premières usines, un négoce international et de nouvelles industries surgirent dans les régions protestantes, alors que les pauvres fermiers des cantons catholiques étaient obligés de remettre leurs revenus aux églises.

Statue érigée à Zurich, devant la Wasserkirche.

 

 

première de couverture en couleursdu livre de Pierre-Olivier Léchot

En 2017, le professeur Pierre-Olivier Léchot, a publié, Une histoire de la Réforme protestante en Suisse (1520-1565), aux éditions ALPHIL, tenant comme une rupture l’épisode du 9 mars 1522, au cours duquel Zwingli et ses amis mangèrent ostensiblement des saucisses en période de carême.

Zwingli, Vadian et Bullinger en Suisse alémanique, Farel, Viret et Calvin, en Suisse romande participèrent profondément à la transformation du paysage religieux et politique de la Suisse moderne.

Laisser un commentaire