Samuel AMEDRO, De Luther à Luther King, une histoire protestante de la liberté de conscience, Ed. Olivetan, 2017, 136 p., 15 €. Sujet d’une brûlante actualité, cet ouvrage de réflexion est le fruit du travail historique et théologique prélude au grand spectacle son et lumière monté à Mialet sur le site de l’Assemblée du Désert fin juillet 2017.

Jacques BLANDENIER, Martin Luther et Jean Calvin, Contrastes et ressemblances, Ed. Excelsis-Je sème, 2016, 320 p., 15€. Comment le moine augustin Martin Luther, a-t-il pu produire un ébranlement sans pareil dans l’histoire de l’occident ? Comment le travail de réflexion à la lumière de la Bible, effectué par un intellectuel aussi peu médiatique que Jean Calvin, a-t-il pu marquer, de façon aussi évidente, le caractère de la société occidentale ? Un héritage aux multiples facettes ramène au cœur de la foi chrétienne : la grâce seule.

Meinrad BUSSLINGER, L’apport économique des Huguenots, Ampelos 2016.

Patrick Cabanel, Le protestantisme français, la belle histoire, Ed. Alcide, 2017, 160 p, grand format, 35€. Livre-cadeau, ce protestantisme en images, illustré du XVIe à nos jours, par une sélection d’objets, tableaux et gravures, conservés dans les musées du protestantisme en France et à Genève, est en soi une riposte à la réputation d’un protestantisme uniquement cantonné dans le livre et la parole !

Elisabeth de FEYFAU, Le roman des Guerlain, parfumeurs de Paris, Ed. Flammarion, 2017, 23 €. Fils d’un potier d’étain-marchand d’épice d’Abbeville, Pierre-François-Pascal Guerlain (1798-1864), parfumeur-chimiste, ouvrit sa première boutique, rue de Rivoli en 1828, proposant ses fragrances dans d’élégants flacons. L’aventure familiale se poursuivit avec Aimé, Jacques, puis Jean-Paul, avec les mythiques Jicky, L’Heure Bleue, Mitsouko et Shalimar.

Daniel REIVAX, Raoul Allier, Prédicateur en temps de guerre, Ed La Cause, 2017. L’auteur, aumônier militaire, doctorant en histoire contemporaine à Université de Picardie Jules Verne, s’est attaché à la personnalité de Raoul Allier, philosophe, qui, en 1914, alors que la plupart des pasteurs étaient mobilisés, donna dans différentes paroisses parisiennes, une série de conférences pour soutenir les familles dans l’inquiétude ou le deuil, alors qu’il était lui-même touché par la mort de son fils tombé au front.

Hélène TROCME, préface d’André KASPI, William et Paul, Technologie, entrepreneuriat et religion, Angleterre, France, Etats-Unis au XIXe siècle, Ed. Ampelos, 2017, 257 p., 20 €. En Angleterre au début du XIXe siècle, le perfectionnement du métier à tricoter permet à une nouvelle génération d’entrepreneurs de remplacer la fabrication artisanale et familiale de textiles par un système industriel : les parcours parallèles et croisés de William Carter, fils d’artisans-tricoteurs anglais méthodistes et de Paul Trocmé, fils de paysans-tisserands picards calvinistes, retracent l’émergence de deux industries de l’époque en France et aux Etats-Unis.

Louise Dumas-Trocmé, Saint-Quentin sous le joug allemand, Ampelos 2017, 19€, assiste impuissante pendant la Grande guerre au démantèlement de l’usine familiale célèbre pour sa fabrication de tissage de guipure et de tulle et dentelle mécanique, dont elle ne se relèvera pas.

Laisser un commentaire