Fondation John Bost

C’est le jour de Pâques.

Alors que nous célébrons la résurrection  du Seigneur, souvenons nous de celui qui guérissait les boiteux, les aveugles, les estropiés et tous les souffrants que l’on venait déposer à ses pieds.

Je voudrais vous citer la très belle phrase suivante :

« Ceux que tous repoussent, je les accueillerai au nom de mon Maître » ?

Savez vous de qui elle est ? et bien, Elle vient de Jean-Antoine Bost dit John Bost qui était en 1848 pasteur du petit village de La Force en Dordogne.

C’est là qu’il allait créer l’œuvre des « Asiles de la Force » œuvre qui deviendra par la suite la Fondation John Bost dont nous allons vous parler aujourd’hui.

 

Institution protestante à but non lucratif, la Fondation John Bost a été reconnue d’utilité publique depuis 1877. C’est actuellement, une institution à vocation sanitaire et médico-sociale se situant dans le cadre des prises en charge de moyenne et longue durée.

Quel est  précisément son rôle ? Sa mission principale est d’accueillir et soigner des enfants, adolescents et adultes souffrant de troubles psychiques ou autistiques et de handicap physique et/ou mental ;  l’état de ces personnes nécessitant une vie sociale adaptée.

La Fondation accueille également des personnes âgées dépendantes.

 

Alors faisons un peu d’histoire !

Au XIXe siècle, l’accueil s’adressait à des personnes en situation de détresse sociale et à des enfants handicapés, malades, photo de John Bostqu’on disait incurables ; des personnes pour lesquelles rien n’était prévu et qui étaient envoyées à John Bost par des familles ou des communautés protestantes issues de toutes les régions de France.

Lorsque  John Bost meurt en 1881, il laisse 9 pavillons créés grâce à son infatigable activité, l’aide des villageois et l’appui de généreux donateurs protestants. .

De nombreux autres  pavillons se sont  ajoutés par la suite. car au travers des créations, des agrandissements, et des rapprochements, John Bost est aujourd’hui une fondation foisonnante en constant essor . Elle est même devenue le 1er employeur privé de Dordogne et est désormais présente dans 4 régions (Midi-Pyrénées, Limousin, Ile-de-France, et Haute-Normandie).

 

Rappelons que, dès l’origine, John Bost avait souhaité que l’accueil se fasse dans un environnement ouvert qu’il voyait « sans mur ni clôture » et en mettant – disait-il – « des fleurs sur leurs chemins » car John Bost pensait que la beauté avait une valeur thérapeutique.

C’est donc dans cet esprit qu’aujourd’hui, La Fondation accueille environ 1 400 résidents, répartis dans 33 pavillons ou services sanitaires et médico-sociaux.

Elle emploie plus de 1 800 salariés qui constituent des équipes pluridisciplinaires : médicale, paramédicale, soignante, éducative, technique, administrative et même d’accompagnement spirituel.

La singularité de la Fondation réside dans son programme original d’accompagnement des personnes handicapées, sous la forme d’un projet thérapeutique qui inclut une approche globale de la personne en lui proposant des conditions de vie et de soins adaptées à son handicap, à sa difficulté et à sa souffrance.

Vous l’aurez compris la Fondation John Bost ne ressemble à aucune autre

Ses missions peuvent se résumer en 4 points fondamentaux:

  • Accueillir et soigner les personnes handicapées ou malades mentales ou les personnes âgées dépendantes qui lui sont confiées car leurs difficultés ne leur permettent pas ou plus d’avoir une vie sociale autonome.
  • Former des professionnels ainsi que des bénévoles à un accompagnement et un soin de qualité
  • Favoriser le changement du regard des personnes et de la société sur le handicap et la maladie mentale en proposant des rencontres spécifiques.
  • Et enfin accompagner et orienter les familles des personnes handicapées ou malades mentales.

 

La Fondation John BOST est un lieu de Soin, un lieu de Vie, un lieu de Sens pour celles et ceux qui lui font confiance

A tous les auditeurs que cette belle institution intéresse, je vous renvoie à son site internet www.johnbost.org

Le temple de La Force →  Le temple de La Force

par Catherine Chaine

(Émission du Comité Protestant des Amitiés Françaises à l’Étranger diffusée sur France Culture, à 8h55, le 5 avril 2015)

Laisser un commentaire