Qu’est-ce que www.museeprotestant.org ?

Un musée de plus ? Non, un musée autrement.

www.museeprotestant.org est gratuit et vient jusqu’à vous : pas de file d’attente pour visiter une exposition, ni de temps de transport, ni d’horaires d’ouverture.

Ses collections sont exposées uniquement sur Internet, vous pouvez les imprimer, les conserver dans un carnet de visite, les transmettre à vos amis par e-mail.

C’est un musée vivant, qui se complète, se renouvelle en permanence.

museeprotestant.org est le fruit d’une coproduction de la Fondation Eugène Bersier-Meromedia, spécialiste des médias et la Société de l’Histoire du Protestantisme Français, qui réunit des historiens, reconnus.

La première, la Fondation Eugène Bersier apporte son concours à des œuvres protestantes, conçoit et réalise des films vidéo.

La S.H.P.F. créée en 1870, haut lieu de mémoire du protestantisme, abrite dans ses locaux
54, rue des Saints Pères, 75007 PARIS, la plus riche bibliothèque privée ouverte au public, avec plus de 150 000 volumes et 2 000 manuscrits. Elle est propriétaire de plusieurs musées protestants : Musée du Désert, Musée du protestantisme dauphinois, etc.

Le musée se veut avant tout pédagogique, instructif, esthétique pour expliquer comment s’est développée l’identité protestante en France, depuis le XVIe siècle.

Les jeunes, comme les adultes pourront y puiser de nombreuses informations, engranger des connaissances de base, comme les approfondir.

Comme un vrai musée museeprotestant.org comporte trois bâtiments principaux.

Le premier retrace l’histoire du protestantisme français, né dans les passions violentes du XVIe siècle, reconnu par la société française au XIXe siècle, après deux siècles d’intolérances.

Le second bâtiment abrite les grands thèmes du protestantisme, ses diverses communautés et son implantation régionale (le protestantisme aujourd’hui, lieux de mémoire, les protestants dans les arts et les lettres, les sciences…Bernard Palissy, Salomon de Brosse, Olivier de Serres, Pradier, Haussmann).

Le troisième bâtiment présente les œuvres et les objets des collections protestantes, ainsi qu’une galerie de portraits : objets de culte, œuvres de protestants, collections des musées.

Un agenda, des visites guidées, des expositions, une bibliothèque complètent la visite du musée.

Les collections du musée comprennent actuellement 600 notices, 1 700 images et plus de 500 références bibliographiques. Elles contiennent beaucoup d’anecdotes inconnues et parfois truculentes.

– Savez-vous par exemple que Bernard Palissy, le grand céramiste est mort à la Bastille (1590) martyr de sa foi, et son cadavre a été jeté aux chiens.

– Au XIXe siècle l’architecte Baltard construit l’église Saint-Augustin à Paris. Il prévoit sur la même place la construction d’un temple. L’impératrice Eugénie s’y oppose violemment et le Temple est construit dans la petite rue Roquépine, c’est l’actuel Temple du Saint-Esprit.

Pourquoi ce musée ?

Quatre raisons principales ont guidé son élaboration :

– faire connaître la spécificité des chrétiens protestants ;

– illustrer les moments significatifs de la vie du protestantisme français, du XVIe siècle à nos jours : les réformes en France et en Europe, la Révocation de l’édit de Nantes, Réveil du XIXe siècle, les Refuges.

– conserver les images, textes, tableaux, dessins, objets, témoins de l’histoire des protestants ;

– orienter celles et ceux qui souhaitent mieux connaître et comprendre l’histoire du protestantisme français.

Pourquoi sur Internet ?

Plus qu’un bâtiment construit, internet permet une grande liberté dans l’évolution de notre musée.

Accroître les collections, faire place à la diversité des approches, renouveler le fonds, accueillir des œuvres multiples sont autant de chantiers qui animeront la vie de www.museeprotestant.org.

Actuellement seuls sont ouverts les XVIe et XIXe siècles fondateurs du protestantisme d’aujourd’hui. Les XVIIe et XVIIIe siècles verront le jour à l’été 2003. Les bâtiments thèmes et œuvres seront constamment enrichis.

Le musée s’orientera aussi vers les jeunes publics avec des parcours spécifiques, des jeux, des concours.

Enfin dès à présent l’équipe du musée est à la recherche d’aides financières et intellectuelles pour assurer la traduction du site en anglais et en allemand et l’ouvrir ainsi à tous nos amis huguenots de l’étranger.

(Emission du Comité Protestant des Amitiés Françaises à l’Etranger du dimanche 2 février 2003, sur France-Culture à 8 h 25).
par Muriel de RAÏSSAC
Lettre N°31

Laisser un commentaire