Voilà presque 500 ans que Calvin est arrivé à Genève et certaines expressions en portent toujours la marque : on parle de la Cité de Calvin, ou de la Rome protestante. Mais jusqu’à aujourd’hui, en dehors du célèbre Mur de la Réformation, qu’est-ce qui dans la ville l’indiquait ?

Or, maintenant, depuis le 15 avril dernier, est ouvert le M I R, le Musée international de la Réforme. Un parcours pédestre organisé à travers les vieilles rues conduit au Musée en passant par les hauts lieux de l’histoire de la Réforme. Donc désormais les Genevois, comme les visiteurs de passage, peuvent associer dans un même esprit de découverte Calvin, la Réforme et la ville. Mais oui ! il n’y avait pas encore de musée du protestantisme à Genève, alors que quinze provinces françaises s’honorent d’en avoir un. Ce sont d’ailleurs ces différents musées que, tel un guide touristique, présente la brochure éditée par le Centre Protestant d’Etudes et de Documentation : Les Musées du Protestantisme en France (CPED, 47 rue de Clichy, 75009 Paris)

Le Musée de la Réforme est installé dans une maison patricienne, construite en 1723, la maison Mallet. Un des charmes de ce Musée est d’avoir respecté la destination première des différentes pièces de la maison. Les deux premières salles par lesquelles on entre sont consacrées, l’une à la Bible qui est le fondement de la Réforme du XVIe siècle, et l’autre à la polémique, car la nouvelle foi ne s’est pas imposée sans heurts. Puis on passe dans le salon, avec son magnifique décor du XVIIIe siècle. Des fauteuils y attendent les visiteurs pour qu’ils puissent regarder un audio-visuel de quinze minutes sur la Réforme. Pendant ce temps, Luther et Calvin se parlent dans deux grands miroirs. Leur bouche et leurs yeux bougent, c’est tout à fait spectaculaire. Du salon à la salle à manger, il n’y a qu’un pas. Et on trouve là une des curiosités du musée : le banquet virtuel. Imaginez une grande table, des assiettes, chacune au nom d’un intervenant qui, en plus, a sur sa chaise son livre le plus connu. Et là, le visiteur va entendre discuter les convives théologiens. Et de quoi vont-ils débattre ? Mais de la prédestination qui a donné lieu à tant de polémiques depuis le XVIe siècle. Ce banquet qui réunit des théologiens et des philosophes de différentes époques, est une façon pleine d’humour d’aborder un sujet sérieux et très controversé. Une autre salle peut séduire le visiteur : le cabinet de musique. Là, grâce à une sorte de juke-box, on peut choisir psaume, choral, gospel, et les écouter tranquillement, selon ses goûts.

Le parcours historique, avec d’autres trouvailles muséographiques, va faire suivre au visiteur le chemin des huguenots persécutés et dispersés. Mais aussi leur réussite dans tant de domaines, artisanal ou intellectuel, commercial ou spirituel, au XVIIIe et au XIXe siècle. Le XXe siècle est illustré par des films dans les sous-sols du Musée, par lesquels on rejoint le site archéologique des fouilles qui, sous la cathédrale, montrent quelles sont les différentes étapes de sa construction, depuis le IVe siècle. Le Musée, l’Auditoire, la cathédrale, forment désormais l’espace St Pierre, accessible par un seul billet. Bien plus que le témoignage d’une appartenance religieuse, cet ensemble est une manifestation de l’esprit de Genève et de ses habitants.

Emission du Comité Protestant des Amitiés Françaises à l’Etranger, diffusée le dimanche 4 septembre 2005, sur France-Culture, à 8 h 25.

par Gabrielle Cadier-Rey
Lettre N°36

Summary : THE INTERNATIONAL MUSEUM OF THE REFORM MOVEMENT IN GENEVA

by Gabrielle Cadier-Rey

On 15th April 2005, in Geneva, the International Museum of the Reform Movement opened its doors. It is of historic importance because, although in France, fifteen provinces can boast a protestant museum, until 2005 in this city there has been nothing of the kind. Let me give you an idea of what it is like.

It is situated in a magnificent town house, built in 1723, belonging to the Mallet family, in the old part of the city. Inside, the first room features the Bible (the basis of the XVIth century Reform movement), and the second the controversial discussions resulting from the new religious ideas. Then, in the “salon” you can sit and watch a video about the Reform movement, which is followed in the dining room by a “virtual banquet”, where theologians discuss with each other about predestination. If you enjoy music you can hear a great variety of religious music in another room. History is depicted further on, both religious persecution and the success of Huguenots in many aspects of life as craftsmen, businessmen or intellectual and spiritual leaders of their time. Films of the XXth century can be seen in the basement, which communicates with the archaeological excavation works under the cathedral showing its evolution since IVth century.

Laisser un commentaire