La Région Poitou-Charentes est particulièrement riche en souvenirs huguenots, mais assez méconnue. On peut y faire remonter les débuts du protestantisme au séjour de Calvin à Poitiers en 1534. De nombreux temples y ont été dressés dès les débuts de la Réforme et d’innombrables assemblées illicites s’y sont tenues, sévèrement réprimées par l’intendant du Poitou, Marillac et son régiment de dragons qui obtinrent ainsi jusqu’à 38000 abjurations, « de bouche » sinon de cœur.

La Maison du Protestantisme à Beaussais , près de Niort, a choisi de mettre en scène les mémoires de Jean Migault : cet instituteur protestant, lecteur de paroisse de la seconde moitié du XVIIe siècle a laissé un Journal, témoignage particulièrement vivant et émouvant de cette époque où il subit toutes ces brimades qui le contraignirent à se réfugier à l’étranger pour ne pas abjurer sa foi.

Françoise d’Aubigné, future Madame de Maintenon, elle-même élevée près de Niort chez sa tante protestante, puis enfermée par sa marraine chez les Ursulines dans le but d’abjurer pour être présentable à la cour, n’est sans doute pas étrangère à cette politique de conversion forcée. On comprend mieux ainsi cette volonté farouche qu’est devenue la sienne de ramener sa province d’origine et la France au catholicisme.

L’église romane de Beaussais, devenue temple à la suite du Concordat, sert désormais de Musée de l’histoire tumultueuse du protestantisme dans les Deux-Sèvres. L’animatrice vous accompagnera le long de votre visite, vous commentera l’importance de la Révolution française pour les protestants, le mouvement du christianisme social au XIXe siècle, ainsi que le mouvement coopératif et la naissance des mutuelles à Niort.

Vous serez conduits à l’extérieur du temple pour comprendre comment l’histoire du protestantisme s’est inscrite dans le paysage. Les pins parasols signalaient bon accueil aux coreligionnaires. Les nombreux cimetières familiaux témoignent de cette période pendant laquelle la sépulture était interdite aux non-convertis. N’oublions pas également la terrible menace de « procès au cadavre », qui contraignit les familles à enterrer leurs morts clandestinement dans leurs jardins.

En 2004 est paru Le Guide du Poitou Protestant , 7 balades en pays poitevin, dont les cinquante pages illustrées font découvrir un parcours jalonné de sites, de lieux d’assemblées, de très nombreux temples dont Lusignan, Melle, Lezay, Foussais, Bournezeau, Mouchamps – où vécut Catherine de Parthenay -, Fontenay-le-Comte et bien d’autres.

Le Guide des Charentes protestantes doit paraître prochainement, en complément du premier, révélant les efforts des musées et associations qui font revivre le patrimoine protestant de cette région.

A La Rochelle, place protestante dès 1560, le Musée Rochelais d’Histoire Protestante , jouxtant le temple, illustre, par ses nombreux documents, gravures et méreaux, l’épopée du protestantisme rochelais.

La brochure Itinéraires Protestants , vendue au musée, permet d’aller plus loin à la découverte des traces de cette histoire.

En pleine campagne vendéenne, le Bois-Tiffrais est à la fois un centre d’accueil et le musée de la France Protestante de l’Ouest .

La Maison du Protestantisme Charentais , Conservatoire d’Arts et Traditions Populaires, organise régulièrement des expositions à Arvert et La Tremblade.

L’Office du Tourisme de Niort propose un circuit touristique protestant.

Le musée du protestantisme de Beaussais organise des ateliers-animations pour les enfants qui découvriront de manière ludique le paysage protestant.

J’ajouterai pour terminer, que le protestantisme est toujours vivant dans cette région, et un culte du temple de Lezay sera transmis par France-Culture le 8 avril.

Bonne découverte du Poitou-Charentes protestant.

(Emission du Comité Protestant des Amitiés Françaises à l’Etranger, diffusée sur France-Culture à 8h25, le dimanche 3 avril 2005)
par Francine STEIN
Lettre N°35

2 Réponses à “La Région Poitou-Charentes protestante de Jean Migault à nos jours”

  1. NEAUD Marie-Claire dit :

    A lire très attentivement.

  2. MEISONNAVE GUY dit :

    Bonjour,
    je cherche tous renseignements sur mon ancêtre pasteur protestant Pierre MEISONNAVE qui exerça son ministère à Chercheux, 79 en 1902. Voir registres, livres et lettres au temple de Chercheux s’il reste des traces de cette époque. Merci beaucoup. Salutations.

    Guy Meisonnave, 27, rue Chanzy 40100 DAX 06 87 77 39 83
    gmc.meiso@orange.fr

Laisser un commentaire