L’Armée du Salut, beaucoup la connaissent de nom. Mais elle est bien plus qu’une organisation caritative. Elle fait le lien entre les valeurs évangéliques et la réalité de tous les jours.

Que ce soit dans la lutte contre l’exclusion, la prévention et l’action éducative auprès des jeunes, l’accompagnement en fin de vie, la solidarité de proximité tout en se référant à la Bonne nouvelle de Jésus-Christ… l’ « armée » fondée par William Booth, au milieu du XIXème siècle, ne désarme pas.

William Booth était un prophète des temps modernes. Révolté par l’extrême misère matérielle et morale des populations ouvrières, il sort de son Église pour prêcher l’Évangile, et lutte pour donner à ces gens des conditions d’existence plus décentes. Avec une poignée de fidèles et de nouveaux convertis il forme une organisation hiérarchique et combative dont le programme se résume en trois mots : Soupe, savon, salut. Aujourd’hui, l’Armée du Salut est à l’œuvre dans 108 pays à travers le monde.

En France, elle a fait un chemin énorme, depuis ce jour de mars 1881, quand trois jeunes femmes, dont la fille du Fondateur, ont commencé l’œuvre à Paris. Le mouvement aura d’abord quelques détracteurs. On juge ses méthodes extravagantes. Mais les salutistes persévèrent. Pendant la guerre 1914-1918, les « Foyers du Soldat » rendent de multiples services aux combattants… La paix revenue, l’œuvre se développe sous l’impulsion d’Albin et de Blanche Peyron. Tous deux, ardents prédicateurs, se lancent aussi dans la création d’institutions sociales modernes : le Palais de la Femme, la Cité de Refuge, et tant d’autres, à Paris et en province. Le travail accompli en Guyane française aboutira à la suppression du bagne.

Des actions pédagogiques en faveur des enfants et des jeunes voient le jour après la Seconde Guerre mondiale. Puis ce seront les dispositifs de lutte contre les exclusions, les structures d’accueil d’urgence, des logements sociaux… en partenariat avec les pouvoirs publics et les acteurs du champ social.

Depuis quelques années, l’Armée du Salut en France s’est dotée de nouveaux statuts pour distinguer la gestion de l’action sociale de celle de l’œuvre d’évangélisation. Elle comprend désormais une Congrégation et une Fondation.

La Congrégation, reconnue comme une Église à part entière par la Fédération protestante de France, poursuit la mission spirituelle. Elle compte 29 postes d’évangélisation (des paroisses, en quelque sorte). En même temps, ses membres s’efforcent de traduire l’amour de Dieu en gestes concrets dans une solidarité de proximité. Certains interviennent dans les aumôneries des établissements de la Fondation.

La Fondation Armée du Salut est reconnue d’utilité publique. Elle gère 42 établissements sociaux qui offrent des prestations de qualité aussi bien pour la réinsertion d’adultes en difficulté, l’éducation et la prévention de la violence auprès de jeunes, l’insertion professionnelle de personnes handicapées mentales, l’accompagnement en fin de vie de personnes âgées… Sa mission est désormais : Secourir, accompagner, reconstruire.

Ses 1 600 salariés sont des professionnels confirmés qui luttent contre les diverses formes d’exclusion, et s’efforcent de restaurer dans sa dignité et dans son intégrité physique et morale chaque personne accueillie.

À l’entrée de l’hiver, on redouble d’efforts. Les centres d’hébergement d’urgence accueillent des milliers d’hommes, de femmes, de familles à la rue. À Paris et à Lyon, salutistes, salariés et bénévoles distribuent plus de 100 000 « soupes de nuit ». Les centres d’accueil de jour permettent aux personnes sans domicile de se reposer, de faire leur toilette, de laver leur linge, de recevoir du courrier, ou de trouver une écoute attentive.

La traditionnelle collecte des « marmites de Noël » permet de financer les actions ponctuelles organisées par la Congrégation. Pour offrir une attention à des personnes isolées ou à des familles en difficultés.

Vous pouvez apporter votre aide, par un soutien financier ou comme bénévole. N’hésitez pas à prendre contact avec le poste ou l’établissement le plus proche, ou au siège, à Paris, en appelant au 01. 43. 62. 25. 97. Si vous avez accès à Internet, vous trouverez de plus amples informations sur le site : www.armeedusalut.fr

À bientôt. Que Noël soit pour vous aussi l’occasion de recevoir et de partager une joie sincère et profonde !

(Emission du Comité Protestant des Amitiés Françaises à l’étranger du dimanche 1er décembre 2002, sur France-Culture à 8h25)
par le Major Robert Muller

Laisser un commentaire