Un service d’Eglise pour les disséminés

<span>J</span>oyeux-Dimanche est le service de catéchèse par correspondance de la Société des Ecoles du Dimanche. L’objectif de ce service est d’aider les familles qui ne peuvent pas utiliser les services catéchétiques proposés dans les paroisses par les Eglises réformées ou luthériennes. Ces difficultés sont quelquefois d’ordre géographique, la famille résidant, soit en France mais loin d’une paroisse, soit à l’étranger.

A ces problèmes d’éloignement s’ajoutent d’autres motivations : certaines familles choisissent d’inscrire leurs enfants à Joyeux-Dimanche car ils suivent une double catéchèse catholique et protestante.

D’autres sont abonnés à la demande de leurs grands-parents. Pour ces enfants, c’est souvent une première approche de l’Eglise. Ils partagent leurs découvertes, plus souvent avec leur grand-mère qu’avec leurs parents qui eux se sont éloignés de la paroisse.

Joyeux-Dimanche s’adresse enfin aux paroisses qui, pour un temps donné, n’ont pas de pasteurs ni de catéchètes, ainsi qu’aux paroisses très disséminées qui souhaitent que les enfants bénéficient du service par correspondance entre deux réunions mensuelles voire trimestrielles.

Les raisons d’un abonnement à Joyeux-Dimanche sont très diverses et chaque cas est individuel.

Des régions de France aux continents

Notre service existe depuis 1948. A l’origine : un pasteur, le pasteur Jacques Bénignus qui, devenu sourd, est obligé de cesser son ministère pastoral. Il commence dès l’année suivante un cours par correspondance pour une quinzaine de catéchumènes disséminés. Joyeux-Dimanche était né ! Le service prend peu à peu de l’importance. En 1962, il devient service national de l’Eglise réformée et en 1964 sera repris par la Société des Ecoles du Dimanche au service des Eglises réformées et luthériennes de France et d’Alsace-Moselle.

Aujourd’hui, le service est animé par le pasteur Sonia Arnoux. Il est présent dans quelques régions de France, y compris la région parisienne mais aussi en Martinique, en Guadeloupe, et dans beaucoup de pays lointains en Amérique, en Asie, en Afrique…

Une catéchèse biblique

Comme toute catéchèse protestante, Joyeux-Dimanche est une catéchèse biblique. Son originalité est de permettre à des enfants de vivre une catéchèse de groupe, par l’intermédiaire de catéchètes bénévoles. Chacune des douze bénévoles prend en charge un groupe d’enfants à qui elle envoie un dossier tous les mois. Le dossier présente des textes bibliques que l’on étudie et que l’on met en relation avec des expériences, des situations d’aujourd’hui. L’enfant renvoie certaines fiches avec ses propres réponses.

La catéchète fait ensuite une mise en commun pour donner vie au groupe par le partage des réponses, des dessins, des idées de chacun. Ces mises en commun sont renvoyées aux enfants qui petit à petit apprennent à se connaître.

Les enfants de 7-8 ans et 9-12 ans, travaillent depuis octobre sur un dossier intitulé « A l’image de Dieu », sur le thème de la Création à travers des textes de l’Ancien et du Nouveau Testament : un Psaume, les récits de Genèse 1 à 4, des textes des Evangiles.

Le groupe des Ados 1, proposent aux jeunes de 13 ans, une approche biblique plus globale intitulée : « D’hier à aujourd’hui, une parole à entendre »

Quant au groupe des Ados 2, pour les jeunes de 14 ans, il contient une approche des grands thèmes de la foi : comme le Baptême, la Cène, l’Eglise … intitulée « D’aujourd’hui à demain, une parole qui fait vivre ». Il propose en fin d’année si la famille le souhaite, un engagement au baptême ou à la confirmation, en lien avec une paroisse de rattachement.

Bien que l’année scolaire soit déjà bien entamée, la catéchèse par correspondance peut être prise en cours de route. Alors si vous souhaitez inscrire vos enfants, vos petits-enfants, contactez Joyeux-Dimanche, ils seront les bienvenus.

(Emission du Comité Protestant des Amitiés Françaises à l’Etranger diffusée sur France-Culture, le dimanche 6 décembre 1998, à 8h25)
par Claudie de Turckheim
« La Lettre » N°23 de Juin 1999

Nota Bene

Ce beau service n’existe plus ! Espérons que cela pourra être remis en service prochainement. Bien des demandes nous parviennent de familles expatriées qui peinent à trouver une éducation biblique en langue française…

4 Réponses à “Joyeux-Dimanche
une catéchèse protestante par correspondance”

  1. daval dit :

    ce service n’existe plus.
    merci de supprimer la page de votre site
    bien fraternellement
    Didier Daval

  2. cpafe dit :

    Bonjour Didier

    Quel dommage que ça n’existe plus ! Espérons que cela pourra être remis en service prochainement. Bien des demandes me parviennent de familles expatriées qui peinent à trouver une éducation biblique en langue française…

    Amitiés

    Marc Pernot

  3. Glémet Mad- dit :

    Non Il ne faut Pas supprimer la page !
    Au contraire il faut la faire Vivre.
    Et ceci afin que ce service, pour moi essentiel -comme « tout » ce qui touche, ou à « rapport aux enfants- puisse ReVIVRE.
    Ainsi, avec une amie, nous avons 7 petits enfants en 3 « foyers »: Paris, Limoges, Canada. Tous les 7 ont 4, 5, 6, 7 & 8 ans & nous serions heureuses de leur transmettre notre foi avec ce soutien.
    Les parents nous « accordent » cette transmission mais, ne veulent eux, se déplacer. Et, nous, nous sommes à trop d’heures d’eux, trop peu présentes à leurs quotidien. Oui, cette approche là, nous la soutenons ++.
    Avec les « communications » actuelles -Skype par Internet- par exemple, qui nous montre leurs bons sourires ou .. expressions du moment, nous rêvons du support « Joyeux dimanche » pour les « réunir » dans un temps « programmé » afin de les faire cheminer vers Jésus autrement + qu’aux temps de Noël ou Pâques.
    Déjà, il y a quelque mois, j’avais demandé comment les inscrire. Là, je lis que « Fermeture est faite » mais .. votre dernière phrase : « Espérons que cela pourra être remis en service prochainement. Bien des demandes … à trouver une éducation biblique  » .. nous laisse dans l’espoir & la conviction que « Joyeux Dimanche » se doit de ReVivre.
    Merci de votre « écoute » & de votre réponse. Mag.

Laisser un commentaire