La VIe « Huguenot Conference », organisée par la Huguenot Society of Great Britain and Ireland s’est déroulée à Londres, à l’Europe house de Westminster, et à Boughton house, du 9 au 11 septembre 2015, sur le thème des Réseaux huguenots en Europe entre 1550 et 1800 et l’impact d’une minorité réfugiée, égrainé au cours d’une vingtaine de communications.

Les congressistes ont été très impressionnés par Boughton House (Northampshire) dont la majeure partie fut élevée par le duc Ralph de Montagu (fin XVIIe-début XVIIIe). Ancien ambassadeur anglais en France sous Louis XIV, témoin des transformations de Versailles, Montagu fit appel aux réfugiés huguenots pour la construction et l’aménagement de sa demeure surnommée le « Versailles anglais« . Transmis par héritage aux ducs de Buccleuch le manoir a conservé une riche collection d’objets huguenots : mobilier, tapisseries, tapis, argenterie, porcelaines et peintures (conditions de visite à consulter sur le site www.boughtonhouse.org.uk)

Le Huguenot Museum de Rochester, ouvert en mai 2015, a été inauguré officiellement en juillet par la princesse Alexandra, cousine de la reine. Les collections de peinture, argenterie, textiles, illustrent les persécutions, l’accueil des huguenots en Grande Bretagne, ainsi que les métiers et savoir-faire qu’ils importèrent. Des ateliers complètent les visites des groupes scolaires et des activités sont proposées aux familles le samedi (www.huguenotmuseum.org).portrait de William Booth

L’Armée du Salut a fêté son 150e anniversaire international, à l’O2-Arena de Londres, début juillet, rassemblant des milliers de participants venus du monde entier. C’est le pasteur méthodiste William Booth qui a fondé à Londres, le 2 juillet 1865, ce mouvement associé au célèbre slogan Soupe, Savon, Salut. Aujourd’hui, l’Armée du Salut est active dans 126 pays et compte 1,7 million de membres.

 

Le dimanche 25  octobre, dans la grande église de Cluj Kolozshvar, la chorale des paroisses de Neuilly et du Vésinet a chanté des Psaumes en hongrois, accompagnée par le facteur d’orgues que l’association paroissiale avait parrainé pour sa formation en Alsace dans les années 1990. Il déploie son activité dans les nombreux temples de Roumanie, dont Cluj Kolozshvar (Roumanie), ville biculturelle roumaine et hongroise dotée d’un riche patrimoine architectural et abritant le centre culturel de la communauté hongroise de Roumanie. La ville est majoritairement protestante (comptant des calvinistes, luthériens et unitariens) du fait de son ancienne appartenance à la principauté de Transylvanie régie par des princes protestants. L’exposition programmée du 9 mars au 10 juillet 2016, à Paris (Musée du Luxembourg) des Trésors du musée de Budapest, en cours de rénovation, nous fournira l’occasion d’évoquer le protestantisme hongrois. Seront exposées des œuvres de Dürer et Cranach au côté des œuvres emblématiques de l’art hongrois.

Des protestantes de l’EKD (Evangelische Kirche in Deutschland), l’Église protestante en Allemagne, ont élaboré, à l’occasion de la « Décade de la Réforme » un site web allemand dédié aux Femmes de la Réforme afin d’évoquer le rôle et l’importance des femmes pour la Réforme : http://www.frauen-und-reformation.de. Marie Dentière dont le nom est gravé sur le Mur de la Réformation (Genève) et sujet d’une étude de Christina L. Griffiths, vice-présidente de la Deutschen Hugenotten-Gesellschaft, figure sous le numéro 41.

La Société huguenote allemande organisera un événement généalogique combiné avec une petite journée pour les membres de la société le weekend du 15-17 avril 2016 à Francfort sur le Main. La journée huguenote 2016 est prévue à Magdebourg.

Le Huguenot Heritage américain signale la réédition, en Grande Bretagne, de l’ouvrage de Paula Wheeler Carlo, Huguenot Refugees in Colonial New York, Becoming American in the Hudson Valley (Brighton Sussex Academic, 2013, 252 p.) publié initialement en 2005 par le Huguenot Society journal (XXX, n° 3), faisant état de recherches récentes basées sur des archives conservées à la New York Historical Society et à la Huguenot Historical Society Library and Archives de New Paltz. Le village-musée de New Paltz entretient les maisons des familles huguenotes et wallonnes qui la fondèrent selon le style flamand et du Nord de la France (Artois), en pierre et toiture de tuiles, contrastant avec les maisons en bois américaines traditionnelles.

Mrs Nancy Brennan, Registar General de la National Huguenot Society, venue participer à la dernière réunion de  descendants de huguenots, nous a appris que la société est composée de 29 sociétés émanant de différents Etats (dont le district de ColomIere de couverture du Livre de Paula Wheeler Carlo Huguenot Refugeesbie), et de quelques membres canadiens ou d’autres pays. Une des tâches du Registrar General est de seconder les recherches généalogiques et vérifier l’authenticité des ascendants huguenots de l’ancêtre proposé par les familles. La qualité de membre atteste d’une ligne généalogique issue d’un huguenot qui immigra après la déclaration du 10 décembre 1520 et antérieurement à la promulgation de l’édit de Tolérance du 28 novembre 1787. La cinquième édition du Registre des Ancêtres huguenots agréés par la National Huguenot Society a été publiée en 2012, réactualisée et complétée en 2013 et 2014. Ce registre contient la ligne généalogique ininterrompue de plus de 600 ancêtres huguenots suivis au moins jusqu’à la 2ème génération, et dans de nombreux cas sur 4 ou 5 générations. Il existerait des milliers d’autres ancêtres et descendants de huguenots en attente d’identification.

(7340 Blanco Road. Suite 104, San Antonio, Texas 78216-4970, U.S.A..

Courriel : natlhugsoc@att.net      Website : www.huguenot.netnation.com)

 

Edgar Soulié a présenté a représenté le Comité à l’assemblée générale de l’Association suisse pour l’histoire du Refuge huguenot, présidée par Mme Béatrice Nicollier, qui s’est déroulée le 5 octobre à La Neuveville, en bordure du Lac de Bienne, lieu de passage des Huguenots.

Laisser un commentaire